Author Archives: Gilles Primout

La libération d’Aubervilliers

La commune d’Aubervilliers, 56 000 habitants, voit arriver les Allemands le 14 juin 1940. Ils s’installent aussitôt au Fort mais viennent régulièrement en ville en rangs serrés pour procéder à leur toilette aux Bains-Douches après avoir laissé leurs fusils en faisceaux sur le trottoir mais sous la surveillance d’une sentinelle. Ils réquisitionnent l’entreprise de charcuterie …

Lire la suite

La Libération de Paris, le scoop qu’il ne fallait pas rater !

Dans les bagages de l’Armée américaine qui pénétra dans la capitale le 25 août 1944, on put compter de nombreux correspondants de guerre : des civils, des militaires, des journalistes, des photographes, des écrivains, des cameramen, etc.  Le « War correspondent » et le « War photographer », des civils, ont été envoyés par leur journal pour suivre les …

Lire la suite

Des traces dans Paris

La capitale s’apprête à fêter dignement le 70ème anniversaire de sa libération. Le Musée Carnavalet,  la Mairie de Paris et le Musée du général Leclerc/Libération de Paris/Jean Moulin présentent de belles expositions à partir de documents d’archives, la Préfecture de police rendra hommage à ses policiers dans la Cour du 19 août, les Fusillés de …

Lire la suite

Journées sanglantes à Rueil-Malmaison

18 août 1944, une explosion retentit avenue Paul-Doumer à Rueil-Malmaison. Un homme a lancé une grenade dans l’enceinte de la caserne Guynemer, cantonnement des Allemands depuis juin 1940. On relève neuf morts parmi les soldats. Les Rueillois sont les premiers surpris. Si la commune a cruellement souffert lors de l’invasion allemande de 1870, elle …

Lire la suite

Les artistes et la Libération de Paris

Pendant quatre années des millions d’hommes en France ont ri, joué la comédie, bu et mangé. On n’a jamais créé autant de pièces, tourné autant de films que pendant ces quatre ans d’occupation. Alors que dans d’autres pays les restaurants et les salles de spectacles restaient fermés, cet Allemand avait raison qui s’exclama un …

Lire la suite

Les cloches de Saint-Germain-de-Charonne

La famille Devanz s’installe vers 1850 dans le quartier de Charonne qui sera rattaché à Paris en 1860 par Napoléon III. Les grands-pères sont artisans ébénistes rue des Haies et demeurent rue des Orteaux. Jean Devantz, son père, sa mère et ses quatre frères habitent pendant l’occupation 125, rue de Bagnolet. C’est à la …

Lire la suite

Le pari de la rue Scipion

Il s’appelait David, elle s’appelait Bérengère. Il habitait 3, rue Scipion, elle 68, boulevard Saint-Marcel. Il était gardien de la paix à la Préfecture de police, elle travaillait au Ministère des Finances. Elle fumait parfois une cigarette à la fenêtre de son appartement qui donnait dans la rue Scipion… Ils ont lié connaissance. Au printemps …

Lire la suite

De Douala à Paris

Marc Haudos de Possesse, assistant vétérinaire, se trouve à Douala (Cameroun) quand l’expédition Leclerc arrive dans la nuit du 26 août 1940. Le lendemain, ayant fait la connaissance du lieutenant Dronne, c’est tout naturellement qu’il se rallie aux Français libres. Ancien maréchal des logis-chef du 8ème Régiment de Chasseurs à cheval, il est nommé sergent-chef …

Lire la suite

L’adjudant-chef radio Lucien Le Nan

Lucien Le Nan est né le 8 mars 1906 à Brest (29). Marié à Odette Secq, il exerce la profession de rapporteur aux Finances et vérificateur des Douanes et demeure 47, boulevard Magenta à Paris 10ème. Mobilisé en 1939 en qualité de sergent vaguemestre à la Compagnie radiotélégraphique CMG 68 (secteur postal  84 : Tours), …

Lire la suite

Le marsouin Roger Lamotte

Monsieur, mon capitaine m'a remis aujourd'hui la lettre que vous lui avez adressée. J’étais à côté de Roger au  moment où un obus ennemi nous l’enleva. Il était minuit, nous dormions au coin d’un petit cimetière qui borde à droite la route Longjumeau – Paris à proximité de la prison de Fresnes, prison que nous …

Lire la suite