Author Archives: Gilles Primout

L’homme qui tombait à pic.

Cette célèbre photo a été prise le 30 août 1944 par Bert Brandt dans les rues de Paris. On y voit le correspondant de guerre américain Thomas H. Wolf assis auprès d’une jeune fille, le bras en écharpe. La légende, qui se veut humoristique, indique qu’il l’a probablement séduite en lui offrant une balade …

Lire la suite

Vivent les vacances !

Début juillet 1944 les Alliés qui piétinent en Normandie lancent de nombreux bombardements sur la région parisienne afin de désorganiser la montée au front de troupes allemandes fraiches. Le Conseil municipal encourage ceux qui le peuvent à envoyer leurs enfants en province. Des trains spéciaux sont affrétés dans les gares parisiennes. gare d'Austerlitz Mais …

Lire la suite

La libération du 15ème

Le 19 août 1944 une formation de FFI s’empare du lycée Camille-Sée et de la mairie du 15ème. Le Comité local de libération qui jusque là se réunissait rue Bixio ou rue du Général-Beuret prend possession des locaux sous la direction de René Ducrotoy, futur maire communiste de l’arrondissement. De nombreux volontaires affluent, ils …

Lire la suite

La libération du 13ème

Le 12 août 1944 la nouvelle se répand comme une traînée de poudre : les Allemands évacuent la Salpêtrière ! Et effectivement les jours suivants le ballet d’ambulances et de camions est incessant aux abords de l’hôpital qui avait été réquisitionné en juin 1940. En revanche la présence de gros chars sur le terre-plein du quai de Bercy …

Lire la suite

Le Quimper, un char très photographié

25 août 1944 le commandant Rouvillois reçoit l’ordre de réduire les Allemands retranchés  dans la caserne La Tour-Maubourg, au Ministère des Affaires étrangères et à la Chambre des députés.  L’attaque de la Gare des Invalides et du Ministère est confiée au sous-lieutenant Jean-Marie Bureau, 24 ans, chef du 2ème peloton du 2ème escadron du 12ème Cuir qui …

Lire la suite

La 5ème colonne

L’expression « La 5ème colonne », désignant un ennemi infiltré prêt à prendre à revers les troupes régulières ou à saper de l’intérieur un état, aurait été utilisée pour la première fois pendant la Guerre d’Espagne lors du siège de Madrid quand quatre colonnes de Nationalistes se dirigaient vers la capitale. La radio franquiste annonça qu’une cinquième …

Lire la suite

20h00 André tué.

Boulevard de Sébastopol, à la hauteur de la rue de la Reynie, un gros camion postal allemand avec sa remorque est pris d’assaut, renversé et fait barricade au travers du boulevard. Pendant toute la journée les voitures allemandes ne s’approchent pas sans arroser de leurs mitrailleuses les maisons alentours (journal Le Franc Tireur du …

Lire la suite

Le sort des prisonniers allemands

L’historien Adrien Dansette estime les pertes allemandes pendant la Libération de Paris à 3 200 tués dans les combats et 12 800 prisonniers. De nombreux témoins rapportent que les soldats craignent par-dessus tout de tomber aux mains des « terroristes ». A force de les avoir diabolisés auprès de la population civile ont-ils fini par croire à leur …

Lire la suite

Les coiffeurs de septembre

Odette, 22 ans, a eu un enfant d’un sous-officier de l’armée d’occupation. Elle couche avec tout le monde et rapporte aux Allemands ce qu’elle apprend de ses amants français. Elle est responsable de plusieurs arrestations suivies de déportations. En conséquence elle doit être liquidée ! Femme de mauvaise vie et traître à la Patrie ! Sera-t-elle …

Lire la suite

Des traces dans Paris

La capitale s’apprête à fêter dignement le 70ème anniversaire de sa libération. Le Musée Carnavalet,  la Mairie de Paris et le Musée du général Leclerc/Libération de Paris/Jean Moulin présentent de belles expositions à partir de documents d’archives, la Préfecture de police rendra hommage à ses policiers dans la Cour du 19 août, les Fusillés de …

Lire la suite