Author Archives: Gilles Primout

Les P.C de l’insurrection

Dès le lendemain de la Libération de Paris des plaques commémoratives sont apposées sur les murs de la capitale. Elles remplacent souvent une première inscription éphémère, une croix ou un bouquet de fleurs. La démarche est spontanée. Les Parisiens rendent hommage à leurs combattants. Vient ensuite le temps des plaques demandées par les autorités civiles, …

Lire la suite

Rubrique des faits divers

Les journaux de la libération rendent largement compte des combats et de l’héroïsme des Parisiens pendant l’insurrection. Mais faute de place, le papier étant rationné, ils ne peuvent assurer la rubrique des faits divers. Accidents de la circulation, suicides, morts suspectes, vols, viols, meurtres, etc. il y a pourtant de quoi remplir des colonnes. Les …

Lire la suite

Le repli élastique

Frédéric Noëllet, fils d’un Fort des Halles, est comptable au pavillon B.O.F (beurre, œufs, fromage) et habite Les Pavillons-sous-Bois à environ une quinzaine de kilomètres au nord-est de Paris. D’une nature très curieuse et amoureux des vieilles inscriptions des rues de Paris, il fréquente assidument le Musée Carnavalet et effectue des relevés (écussons, escaliers) …

Lire la suite

La libération de Versailles vue par un enfant de 10 ans

François Laloë n’a que dix ans en août 1944 mais ses souvenirs sont très précis. Les événements l’ont empêché de quitter Versailles contrairement aux années précédentes. Que le temps est long depuis le débarquement ! Chacun suit comme il le peut la progression des Alliés sur une carte. On raconte qu’un motocycliste américain s’est aventuré sur …

Lire la suite

Rue Dalayrac, au dernier tilleul…

L’Allemagne des années 20 connait d’immenses difficultés. Le Traité de Versailles, en plus de lui imposer le paiement de dommages de guerre, l’a amputée d’environ 14% de son territoire et de 10% de sa population. La République de Weimar doit faire face à des tentatives de putsch de tous bords dont celui d’un nouveau …

Lire la suite

Crime de guerre à Vigneux-sur-Seine

3 septembre 1939, la France et l’Angleterre déclarent la guerre à l’Allemagne qui vient d’envahir la Pologne. René Bordier, trente-cinq ans, est mobilisé et rejoint le 56ème Régiment d’artillerie laissant derrière lui à Montgeron sa femme Suzanne et ses deux enfants Jean et Monique. Commence alors ce que le journaliste et écrivain Roland Dorgeles baptisera …

Lire la suite

Les souvenirs de guerre de Michel

Michel Pommereau a sept ans en août 1944. Son père est prisonnier au stalag VI D de Hagen en Westphalie, sa mère Suzanne tient la boulangerie familiale 101, avenue de la République à Fontenay-sous-Bois. Les lettres et les colis sont rares et censurés, mais Pierre a réussi à faire parvenir à son fils un …

Lire la suite

L’inconnue du boulevard Diderot

Ce samedi 19 août 1944 les Allemands qui sillonnent les rues à proximité de la gare de Lyon semblent particulièrement nerveux. Il est vrai que depuis une semaine la capitale connait une forte vague de chaleur, les nuits sont lourdes, le thermomètre flirte quotidiennement avec le 30°. Mais tôt ce matin, alors qu'ils avaient …

Lire la suite

Flammes du père inconnu

C’est la fin du mois d’août et il fait chaud. Pour nous occuper et être surveillés, mon frère Marcel et moi fréquentons le patronage Saint-Jean, rue Henri-Chevreau de l’autre côté de la Petite-Ceinture de chemin de fer qui encercle Paris. Il est tenu par le père Ronco qui nous fait rentrer les principes des …

Lire la suite

Arthur, le Chevalier de la Croix de Lorraine

La famille Pommier habite à Vincennes, un grand appartement situé 12, rue du Commandant Mowat. Le père, ancien mineur, est tourneur sur verre. Il y a cinq enfants, Aurélie, Louise, Gustave, Roger et Roland. La vie n’est pas facile. Gustave, né le 1er octobre 1918, est réputé pour son « caractère », il ne se laisse pas …

Lire la suite