La Libération de Paris 19-25 août 1944

Un Américain à Paris

3americain Journal Libération du 25 août 1944 Trois représentants de l'American Legion, association d'anciens combattants américains, ont remis, hier 24 août, un drapeau américain à Alexandre Parodi, alias Cérat, délégué général du Gouvernement provisoire de la République française. Ce drapeau, qu'ils ont précieusement conservé durant toute l'occupation, avait été hissé la première fois au sommet de …
Lire la suite

Le mystérieux capitaine Tessier du SOE

3tessier Le 16 juillet 1940, Winston Churchill crée le Special Operations Executive qui sera chargé d'accomplir sous la responsabilité de Hugh Dalton, ministre de la guerre économique, des actes de subversion et de sabotages contre les forces ennemies du continent européen. Pour Churchill, déjà, il n'existe qu'une possibilité de gagner la guerre : débarquer en …
Lire la suite

Les lendemains de la libération dans le nord de la Seine et Oise

epersan2 31 août 1944 … le Régional du nord de l'Ile de France reparaît. Son dernier numéro était daté du 28 mars 1940. Entre temps il y avait eu l'invasion, l'armistice, l'occupation et enfin, depuis quelques jours à peine, la libération tant attendue. Le 11 avril 1941 la Feldkommandantur de Saint-Cloud avait bien demandé pourquoi …
Lire la suite

La libération de Chevilly-Larue

echevilly01 Chevilly-Larue, petite ville d'environ 3 300 habitants pendant la guerre, se trouve au carrefour de deux axes routiers importants : la RN 7 qui monte sur Paris et la RN 186 qui relie Créteil à Versailles (l'actuelle A86). Les Alliés abordent la capitale par le Sud, le Groupement Langlade progressant sur la RN 10, …
Lire la suite

Le Tapis Vert à Clamart

3clamart Le 22 août 1944, le journal l'Humanité fait paraître cet avis d'obsèques. Un combat s'est déroulé à Clamart, les victimes ont été inhumées au cimetière communal. L'Humanité ne cite que Léon Marchand, âgé de 17ans, certainement un F.T.P (franc tireur partisan) local. Mais qui sont les autres combattants, que s'est-il passé ? A Clamart, …
Lire la suite

L’Amazone de la 2ème DB

epain1 Stationnés rue de Rivoli, six énormes chars subissent l'assaut pacifique d'une foule de curieux attirés par l'aspect redoutable, presque invulnérable, des mastodontes d'acier. Leurs équipages, des gars de la division Leclerc, portent sur leurs visages bronzés sous le soleil d'Afrique les traces de plusieurs semaines de combats et d'insomnies. Tous les chars portent inscrits …
Lire la suite

Sur les traces de la 2ème DB (1)

routedb36 22 août 1944 dans la soirée, QG du général Leclerc à Fleuré (Orne) : "Gribius …, mouvement immédiat sur Paris !" Le capitaine Gribius, chef du 3ème bureau des opérations à l'état-major, vient de recevoir l'ordre que tout le monde attend à la Division, celui de marcher sur Paris. Toute la nuit les machines …
Lire la suite

Sur les traces de la 2ème DB (2)

routedb36 toujours le 25 août 1944   Le sergent-chef Jean Vandal et Melchior Belloc de la 1ère compagnie du 1er RMT sont tués boulevard Saint Germain.   Place de la République, la garnison de la caserne Prince Eugène résiste tout l'après-midi. L'adjudant-chef Henri Caron de la 2ème compagnie du 501ème RCC est mortellement atteint. Le …
Lire la suite

Un enfant qui s’apprêtait à naître

4causse J'étais en grève depuis le 19 août avec mes collègues de la gare d'Austerlitz (Lucien était contrôleur au centre de tri postal; la Radio nationale a suspendu ses émissions, les PTT sont en grève ainsi que la police; l'ordre de mobilisation générale a été décrété) et j'attendais les évènements, chez moi auprès de ma …
Lire la suite

La reddition de l’hôtel Majestic

emajestic01 Le dernier Militärbefelshaber in Frankreich (commandant militaire en France), Carl-Heinrich von Stülpnagel, 58 ans, a quitté ses bureaux de l'hôtel Majestic le 21 juillet 1944 à destination de Berlin. Il y est convoqué pour répondre des évènements qui se sont déroulés à Paris quelques instants après l'attentat qui faillit coûter la vie à Hitler. …
Lire la suite