La Libération de Paris 19-25 août 1944

Rubrique des faits divers

fadi01 Les journaux de la libération rendent largement compte des combats et de l’héroïsme des Parisiens pendant l’insurrection. Mais faute de place, le papier étant rationné, ils ne peuvent assurer la rubrique des faits divers. Accidents de la circulation, suicides, morts suspectes, vols, viols, meurtres, etc. il y a pourtant de quoi remplir des colonnes. Les …
Lire la suite

Le Corps franc du 6ème

3corpsfranc Ils sont jeunes, mais ils sont crânes ! Ferdinand Dupuy, secrétaire-chef du commissariat central du 6ème arrondissement, décrit ainsi l'équipage du car de police secours qui, au matin du 23 août 1944 vers 9h00, se dirige vers l'avenue Bosquet où un dépôt d'armes a été signalé dans l'appartement d'un collaborateur notoire. Il y a …
Lire la suite

Saint-Michel terrassa le dragon

estmichel2 Du 19 au 25 août 1944 la place Saint-Michel fut le théâtre de nombreux combats. Située au centre de Paris sur le quai rive gauche de la Seine, elle est le point de passage obligé pour les troupes allemandes qui se dirigent vers l'est ou le nord de la capitale. En face d'elle juste …
Lire la suite

Un Américain à Paris

3americain Journal Libération du 25 août 1944 Trois représentants de l'American Legion, association d'anciens combattants américains, ont remis, hier 24 août, un drapeau américain à Alexandre Parodi, alias Cérat, délégué général du Gouvernement provisoire de la République française. Ce drapeau, qu'ils ont précieusement conservé durant toute l'occupation, avait été hissé la première fois au sommet de …
Lire la suite

Le mystérieux capitaine Tessier du SOE

3tessier Le 16 juillet 1940, Winston Churchill crée le Special Operations Executive qui sera chargé d'accomplir sous la responsabilité de Hugh Dalton, ministre de la guerre économique, des actes de subversion et de sabotages contre les forces ennemies du continent européen. Pour Churchill, déjà, il n'existe qu'une possibilité de gagner la guerre : débarquer en …
Lire la suite

Les lendemains de la libération dans le nord de la Seine et Oise

epersan2 31 août 1944 … le Régional du nord de l'Ile de France reparaît. Son dernier numéro était daté du 28 mars 1940. Entre temps il y avait eu l'invasion, l'armistice, l'occupation et enfin, depuis quelques jours à peine, la libération tant attendue. Le 11 avril 1941 la Feldkommandantur de Saint-Cloud avait bien demandé pourquoi …
Lire la suite

La libération de Chevilly-Larue

echevilly01 Chevilly-Larue, petite ville d'environ 3 300 habitants pendant la guerre, se trouve au carrefour de deux axes routiers importants : la RN 7 qui monte sur Paris et la RN 186 qui relie Créteil à Versailles (l'actuelle A86). Les Alliés abordent la capitale par le Sud, le Groupement Langlade progressant sur la RN 10, …
Lire la suite

Le Tapis Vert à Clamart

3clamart Le 22 août 1944, le journal l'Humanité fait paraître cet avis d'obsèques. Un combat s'est déroulé à Clamart, les victimes ont été inhumées au cimetière communal. L'Humanité ne cite que Léon Marchand, âgé de 17ans, certainement un F.T.P (franc tireur partisan) local. Mais qui sont les autres combattants, que s'est-il passé ? A Clamart, …
Lire la suite

L’Amazone de la 2ème DB

epain1 Stationnés rue de Rivoli, six énormes chars subissent l'assaut pacifique d'une foule de curieux attirés par l'aspect redoutable, presque invulnérable, des mastodontes d'acier. Leurs équipages, des gars de la division Leclerc, portent sur leurs visages bronzés sous le soleil d'Afrique les traces de plusieurs semaines de combats et d'insomnies. Tous les chars portent inscrits …
Lire la suite

Sur les traces de la 2ème DB (1)

routedb36 22 août 1944 dans la soirée, QG du général Leclerc à Fleuré (Orne) : "Gribius …, mouvement immédiat sur Paris !" Le capitaine Gribius, chef du 3ème bureau des opérations à l'état-major, vient de recevoir l'ordre que tout le monde attend à la Division, celui de marcher sur Paris. Toute la nuit les machines …
Lire la suite