La Libération de Paris 19-25 août 1944

L’Unijambiste de la Préfecture de police

3unijambiste Doisneau a immortalisé le personnage que l'on voit ici devant un canon pris à l'ennemi par les F.F.I de la barricade du "Carrefour de la Mort" et tiré dans la cour de la Préfecture de Police pour en assurer la défense. Cette fameuse barricade était érigée à l'angle des boulevards Saint-Germain et Saint-Michel et …
Lire la suite

Le bombardement du 26 août

3bombardement En cette fin d'après-midi du 26 août 1944, j'avais demandé asile à mon oncle et à ma tante, chez qui se trouvait déjà ma mère, au numéro 4 de la rue Mornay. Après le dîner nous avons prolongé la soirée qui était chaude dans la salle à manger dont la fenêtre donnait sur la …
Lire la suite

Radio-Paris ment, Radio-Paris ment, Radio-Paris est allemand…

eradio1 Novembre 1922, premières émissions de la première station de radio privée en France : Radiola. Elle prend le nom de Radio-Paris en 1924. L’État la rachète en 1933 et conserve le nom. Le 14 juin 1940 les Allemands entrent dans Paris. Le 17 juin Radio-Paris cesse d’émettre. En juillet 1940 les services de propagande allemands …
Lire la suite

Les liaisons dangereuses du Lt Marceau

3marceau La recherche d'armes fut le souci constant des responsables de l'insurrection. Raymond Massiet, alias commandant Dufresne, chef d'état-major du chef départemental des F.F.I de la Seine, n'a pu inventorier que le maigre matériel suivant au début des combats : – 29 mines – 83 fusils mitrailleurs – 825 revolvers – 4 mitrailleuses – 562 …
Lire la suite

Michel Guillois annonce la trêve

3guillois Qui a demandé un cessez le feu ? Le général Von Choltitz, commandant du Grand Paris, selon les insurgés; les FFI selon l'état-major allemand. Chaban-Delmas, le délégué militaire national, voit dans cette trêve un moyen de contrôler l'insurrection. Le colonel Rol-Tanguy, commandant la région Ile de France, y est farouchement opposé. Le consul général …
Lire la suite

La capitulation allemande

ecapitulation01 25 août 1944, 14h35 … les lieutenants Karcher et Franjoux, de la 2ème Division blindée, pénètrent dans le hall de l'hôtel Meurice. Le général von Choltitz a accepté de se rendre. Le commandant de la Horie le prend en charge et le fait sortir par la porte donnant dans la rue du Mont Thabor. …
Lire la suite

Massacre au Jardin des Plantes

3perrony L'engagement du Pont d'Austerlitz par Camille Vilain (Quand le canon tonnait sur les Gobelins) : Vers 16h30, ce jour, des voitures blindées (automitrailleuses allemandes) montent et descendent le boulevard de l'Hôpital. Le bruit des fusillades proches est maintenant ininterrompu. On se signale l'arrivée des voitures dangereuses. Je fais garer les gens dans les couloirs …
Lire la suite

Paul Turgné ne verra pas la victoire

3turgne Paul Turgné est entré à la Préfecture de police en février 1928 comme gardien de la paix. Il passe avec succès le concours d'inspecteur en 1937 et, le 19 septembre, est affecté en qualité d'inspecteur spécial à la 4ème section des Renseignements Généraux. Marié et père d'un enfant, il est domicilié dans le 13ème …
Lire la suite

Hitler a été vu Place de l’Opéra

ehitler01 J'ai rencontré Mr Hitler place de l'Opéra !!! C'est un major de la police américaine. It's not a gag ! comme disent nos amis américains. Vous l'avez peut-être croisé, sans le savoir, sur les Grands Boulevards. Et nous ne parlons pas de photo ni de ces effigies plus ou moins grotesques du "bel Adolf" …
Lire la suite

L’entrée de la 2ème DB dans Paris (reportage photo)

erequillart02 Xavier Réquillart; 19 ans, dont la famille a été chassée de Roubaix par l'exode de 1940 puis de Saint-Malo devenu "zone interdite" aux non Malouins d'origine en 1943, vit avec sa famille 7, rue du Général Appert à Paris (16ème). Il a terminé sa première année d'HEC, alors boulevard Malesherbes 6 juin 1944, le …
Lire la suite