La Libération de Paris 19-25 août 1944

Le reportage de Christiane

CR2 Christiane Raymond, née en 1916, fait ses études à l’école Elisa-Lemonnier (école municipale de dessin et d’art appliqués à l’industrie) située 24, rue Duperré de 1933 à 1937. Elle obtient un  prix de dessin de la Fondation Léopold Bellan et se spécialise ensuite à l'école du 8, rue Saint-Marc. Juin 1940, les Allemands entrent dans Paris. C’est l’exode …
Lire la suite

Flammes du père inconnu

AG1 C’est la fin du mois d’août et il fait chaud. Pour nous occuper et être surveillés, mon frère Marcel et moi fréquentons le patronage Saint-Jean, rue Henri-Chevreau de l’autre côté de la Petite-Ceinture de chemin de fer qui encercle Paris. Il est tenu par le père Ronco qui nous fait rentrer les principes des …
Lire la suite

Le pari de la rue Scipion

LD1 Il s’appelait David, elle s’appelait Bérengère. Il habitait 3, rue Scipion, elle 68, boulevard Saint-Marcel. Il était gardien de la paix à la Préfecture de police, elle travaillait au Ministère des Finances. Elle fumait parfois une cigarette à la fenêtre de son appartement qui donnait dans la rue Scipion… Ils ont lié connaissance. Au printemps …
Lire la suite

Trouvailles 2014

Trou9 Chaque anniversaire de la Libération de Paris produit son lot de surprises. Des familles se replongent dans leurs archives, des éditeurs sortent de nouveaux ouvrages, les musées organisent des expositions en privilégiant des documents inédits. C’est pour moi l’occasion de découvrir de nouvelles photographies et d’alimenter ma documentation et mon site Internet. Il  est …
Lire la suite

Jean, sapeur-pompier au Raincy

JRportrait3   En août 1942, à seulement 19 ans, le jeune Jean Richard préfère courageusement s'engager dans le corps des sapeurs-pompiers du Raincy pour devenir secouriste plutôt que d’être réquisitionné au titre du Service du travail obligatoire (S.T.O) institué par le Gouvernement de Vichy et destiné à fournir à l’Allemagne une main d’œuvre qui lui …
Lire la suite

Le rescapé de la traction avant

GL3 Le 21 août 1944 une traction avant immatriculée 9835 RK 4 est stoppée par le tir d’une patrouille allemande sur le boulevard Magenta près de la gare du Nord et vient s’encastrer dans la vitrine du magasin de porcelaine d’André Tantot au numéro 132. Les soldats sortent les blessés du véhicule et les achèvent. …
Lire la suite

20h00 André tué.

AM1 Boulevard de Sébastopol, à la hauteur de la rue de la Reynie, un gros camion postal allemand avec sa remorque est pris d’assaut, renversé et fait barricade au travers du boulevard. Pendant toute la journée les voitures allemandes ne s’approchent pas sans arroser de leurs mitrailleuses les maisons alentours (journal Le Franc Tireur du …
Lire la suite

Rue Dalayrac, au dernier tilleul…

GK1 L’Allemagne des années 20 connait d’immenses difficultés. Le Traité de Versailles, en plus de lui imposer le paiement de dommages de guerre, l’a amputée d’environ 14% de son territoire et de 10% de sa population. La République de Weimar doit faire face à des tentatives de putsch de tous bords dont celui d’un nouveau …
Lire la suite

De Douala à Paris

HdP1 Marc Haudos de Possesse, assistant vétérinaire, se trouve à Douala (Cameroun) quand l’expédition Leclerc arrive dans la nuit du 26 août 1940. Le lendemain, ayant fait la connaissance du lieutenant Dronne, c’est tout naturellement qu’il se rallie aux Français libres. Ancien maréchal des logis-chef du 8ème Régiment de Chasseurs à cheval, il est nommé sergent-chef …
Lire la suite

A mon oncle

GL1 Que reste-t-il de mon oncle Georges Loiseleur que je n’ai « connu » que sept semaines ? Quelques  photographies d’avant-guerre que nous conservons précieusement, une plaque commémorative 17, quai des Grands-Augustins au pied de l’ancien Hôtel de Luynes où Racine habita en 1658 et une plaque de rue à Vaux-sur-Seine où il repose près de ses parents. …
Lire la suite