La Libération de Paris 19-25 août 1944

Le pari de la rue Scipion

Il s’appelait David, elle s’appelait Bérengère. Il habitait 3, rue Scipion, elle 68, boulevard Saint-Marcel. Il était gardien de la paix à la Préfecture de police, elle travaillait au Ministère des Finances. Elle fumait parfois une cigarette à la fenêtre de son appartement qui donnait dans la rue Scipion… Ils ont lié connaissance. Au printemps …

Lire la suite

L’adjudant-chef radio Lucien Le Nan

Lucien Le Nan est né le 8 mars 1906 à Brest (29). Marié à Odette Secq, il exerce la profession de rapporteur aux Finances et vérificateur des Douanes et demeure 47, boulevard Magenta à Paris 10ème. Mobilisé en 1939 en qualité de sergent vaguemestre à la Compagnie radiotélégraphique CMG 68 (secteur postal  84 : Tours), …

Lire la suite

Quand mon père est mort j’avais 14 ans

Saint-Ouen 21 avril 1944 … l'aviation alliée bombarde le 18ème arrondissement de Paris et Saint-Denis. Des bombes s'égarent sur la ville de Saint-Ouen  causant de nombreuses victimes. Deux prisonniers russes affectés à un poste de D.C.A (défense contre avions) des troupes d'occupation en profitent pour déserter et sont pris en charge par le mouvement …

Lire la suite

La robe tricolore

Huguette a quinze ans en 1944. Elle vit à Paris dans un petit deux pièces avec ses parents. Depuis le début de l'occupation la vie est très dure. Les restrictions, le froid… En hiver l’appartement n’est chauffé que le dimanche faute de charbon. En semaine ses parents travaillent et elle va à l’école; le …

Lire la suite

La libération d’Aubervilliers

La commune d’Aubervilliers, 56 000 habitants, voit arriver les Allemands le 14 juin 1940. Ils s’installent aussitôt au Fort mais viennent régulièrement en ville en rangs serrés pour procéder à leur toilette aux Bains-Douches après avoir laissé leurs fusils en faisceaux sur le trottoir mais sous la surveillance d’une sentinelle. Ils réquisitionnent l’entreprise de charcuterie …

Lire la suite

La Libération de Paris, le scoop qu’il ne fallait pas rater !

Dans les bagages de l’Armée américaine qui pénétra dans la capitale le 25 août 1944, on put compter de nombreux correspondants de guerre : des civils, des militaires, des journalistes, des photographes, des écrivains, des cameramen, etc.  Le « War correspondent » et le « War photographer », des civils, ont été envoyés par leur journal pour suivre les …

Lire la suite

Le postier du 18ème arrondissement

Juin 1940, Darmannes (Haute-Marne) : "Vous êtes encerclés sur une circonférence de 60 kilomètres. Vous ne recevrez aucun renfort. Vous devez résister jusqu'à la mort pour sauver l'honneur de la France" Colonel Beaupuis Le colonel Beaupuis,  à la tête du 149ème régiment d'infanterie de forteresse et du 57ème bataillon de mitrailleurs motorisés, a reçu …

Lire la suite

Michèle – La demoiselle du Quai Conti

En 1944 Michèle a 16 ans. Elle vit chez les Cazaux qui se sont installés 19, quai Conti au mois de mai. Le sous-préfet Yves Cazaux, 35 ans, directeur de cabinet du secrétaire général de la Seine Guy Périer de Féral, est l'un des "honorables correspondants" du colonel Paillole, responsable des services spéciaux de …

Lire la suite

Méprise porte de Charenton

Sur le relevé des communications téléphoniques reçues à la Préfecture de police du 20 au 26 août 1944 on peut noter cet appel du 22 août à 17h30 :  –  du 12ème : en prêtant main forte à F.F.I en difficulté rue de Charenton, deux gardiens de la paix ont été tués; un brigadier …

Lire la suite

Des traces dans Paris

La capitale s’apprête à fêter dignement le 70ème anniversaire de sa libération. Le Musée Carnavalet,  la Mairie de Paris et le Musée du général Leclerc/Libération de Paris/Jean Moulin présentent de belles expositions à partir de documents d’archives, la Préfecture de police rendra hommage à ses policiers dans la Cour du 19 août, les Fusillés de …

Lire la suite