La Libération de Paris 19-25 août 1944

L’inconnue du boulevard Diderot

Ce samedi 19 août 1944 les Allemands qui sillonnent les rues à proximité de la gare de Lyon semblent particulièrement nerveux. Il est vrai que depuis une semaine la capitale connait une forte vague de chaleur, les nuits sont lourdes, le thermomètre flirte quotidiennement avec le 30°. Mais tôt ce matin, alors qu'ils avaient …

Lire la suite

Flammes du père inconnu

C’est la fin du mois d’août et il fait chaud. Pour nous occuper et être surveillés, mon frère Marcel et moi fréquentons le patronage Saint-Jean, rue Henri-Chevreau de l’autre côté de la Petite-Ceinture de chemin de fer qui encercle Paris. Il est tenu par le père Ronco qui nous fait rentrer les principes des …

Lire la suite

Les cloches de Saint-Germain-de-Charonne

La famille Devanz s’installe vers 1850 dans le quartier de Charonne qui sera rattaché à Paris en 1860 par Napoléon III. Les grands-pères sont artisans ébénistes rue des Haies et demeurent rue des Orteaux. Jean Devantz, son père, sa mère et ses quatre frères habitent pendant l’occupation 125, rue de Bagnolet. C’est à la …

Lire la suite

De Douala à Paris

Marc Haudos de Possesse, assistant vétérinaire, se trouve à Douala (Cameroun) quand l’expédition Leclerc arrive dans la nuit du 26 août 1940. Le lendemain, ayant fait la connaissance du lieutenant Dronne, c’est tout naturellement qu’il se rallie aux Français libres. Ancien maréchal des logis-chef du 8ème Régiment de Chasseurs à cheval, il est nommé sergent-chef …

Lire la suite

Le tueur de la Gare de Lyon

Dans le quartier de la gare de Lyon la tension monte le vendredi 18 août quand, dans la soirée, un aide cuisinier allemand du "Paris Lyon Palace" est blessé par balle à la tête par un inconnu qui s'enfuit aussitôt. Des soldats allemands accompagnés d'employés de la Reichbahnof se répandent dans les rues et …

Lire la suite

Choisy le Roi, un crime des NSKK

En banlieue parisienne, où la présence des troupes allemandes est moins dense, les F.F.I commencent à s'emparer des Mairies dès le 17 août et y installent des Comités Locaux de Libération, chargés de prendre en main l'administration de la commune après avoir chassé les équipes précédentes. Celui de Choisy le Roi envoie treize soldats …

Lire la suite

Histoires des femmes

Les femmes ne se contenteront pas d'embrasser les vainqueurs elles participeront à la construction des barricades elles ravitailleront les combattants à peine protégées par le drapeau de la Croix-Rouge, elles ramasseront les blessés Madame Briant, boulangère du Quartier latin tiendra le Fortin de la Huchette Trois hommes sont tombés à ses côtés … Anita …

Lire la suite

La barricade du square Viviani

Le 19 août 1944 au matin, environ trois mille policiers devançant les ordres du Comité parisien de libération pénètrent dans la Préfecture, Ile de la Cité. Le Préfet Bussière et quelques uns de ses directeurs sont arrêtés. Boucher, responsable du N.A.P (Noyautage de l'administration publique) prend possession de la caserne au nom du général …

Lire la suite

L’Escadron de Vaugirard

Sous les ordres du capitaine de Monségou, l'escadron franc de Vaugirard est partout où l'on se bat dans Paris. Aide aux F.F.I du commandant Ledroit qui attaquent le dépôt de la S.M.I.N rue Lecourbe, prise des frigos des abattoirs de Vaugirard, 96 rue de la Procession, occupation d'un garage de la rue des Morillons, …

Lire la suite

La Caserne Prince Eugène, une forteresse

Edifiée en 1854 à l'emplacement du Diorama construit par Daguerre, pionnier de la photographie, la caserne Prince Eugène s'ouvre par un large portail sur la place de la République et, en 1939, abrite le 3ème Bataillon de la Garde sous les ordres du commandant Vérines dont elle porte aujourd'hui le nom. Ce chef d'escadrons …

Lire la suite