Archives : juillet 2019

Françoise – Les carnets de mon père – 21 Août 1944

La matinée dans notre coin est calme, cependant des bruits circulent, la trêve est rompue. On s’attendait à ne plus voir d’Allemands dans Paris, cependant à la Porte d’Orléans le poste est toujours là, retranché derrière ses barbelés ; sur les boulevards de ceinture des camions passent à toute allure hérissés de fusils et de …

Lire la suite

Françoise – Les carnets de mon père – 22 Août 1944

Mon ami de Sainte-Marie a passé la nuit chez moi et repart très tôt ce matin par calme plat. Je sors vers neuf heures et trouve les premiers journaux de la nouvelle presse parisienne qui sont vendus à la criée malgré la présence des boches. On retrouve l’Humanité, le Populaire et d’autres dont on …

Lire la suite

Françoise – Les carnets de mon père – 23 Août 1944

Dès ce matin on brûle des cartouches dans le quartier ; bientôt partent de la Porte d’Orléans un char Tigre, deux chars plus petits et trois camions de grenadiers boches qui mitraillent tout ce qui passe sur le boulevard Brune ; ils vont démolir au canon une barricade érigée à la Porte de Châtillon.  9h30 : Je …

Lire la suite

Françoise – Les carnets de mon père – 24 Août 1944

7 heures : la sonnerie du téléphone m’arrache du lit, c’est Loiseau qui me demande d’essayer de venir au bureau en compagnie de Sainte-Marie. Il désire nous donner des instructions pour procéder à la  saisie des stocks de charbons allemands sur différents chantiers.  8 heures : je prends Sainte-Marie boulevard Raspail et nous pédalons vers la …

Lire la suite

Françoise – Les carnets de mon père – 25 Août 1944

Roger n'a pas exploité ses notes du 25 août. On y lit qu'il  a vu les troupes du général Leclerc entrer dans Paris par la Porte de Châtillon et emprunter le boulevard Brune au milieu d'une foule délirante de joie … mais en essuyant des coups de feu. Les tireurs des toits entraient en …

Lire la suite